Pour participer aux activités

de Culturas d'Òc

l'adhésion à l'association

de 10€ est indispensable.

 Pour une inscription à un deuxième atelier

20% de réduction,

30% pour 3 ateliers et plus.

Pour les couples 20% de réduction.

Renseignements, inscription :

                                                                                                                                     voir l'onglet contact

Fête de la musique 2016

 

 

 


 Pour suivre l'actualité de Culturas d'Òc vous pouvez vous abonner à sa lettre épisodique en cliquant ICI

CULTURAS D'ÒC QU'ES AQUÒ ?


Culturas d’Òc qu’es aquò ?

Culturas d’Òc en Lot et Garonne est une association toute récente (juin 2018), héritière de l’Association per la Cultura Populara en Agenés (ACPA), qui elle, avait été créée en 1977 !

Elle est porteuse de culture occitane qu’elle désire partager en Lot et Garonne, avec le plus grand nombre.

 

Quels publics sont concernés par vos actions ?

 

 A peu près tous les publics, désireux d’entrer dans cette découverte et ces démarches d’appropriation ou                            d’approfondissement de ce qui fonde la culture occitane

 

Que propose Culturas d’Òc pour cela ?

 

 Nous pouvons dire que nous proposons deux grands types d’actions : d’un côté, la formation, d’un autre la diffusion. Plus clairement, au titre de la formation en musique, nous organisons des cours que nous appelons, nous, plus volontiers ateliers.

Des ateliers de musique, où il s’agit d’apprendre en petits groupes, à jouer de l’accordéon diatonique, du violon, de la cornemuse des Landes de Gascogne, appelée boha en occitan, des ateliers Rescontres pour apprendre à interpréter des répertoires ensemble.

Tous ces ateliers sont présentés de manière précise sur le site, mais ce qu’on peut en dire d’un point de vue général, c’est que les cours s’adressent à tous les niveaux, même très débutants, à tous les âges et qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire les partitions pour apprendre à jouer… C’est par imitation et écoute que se construit l’apprentissage. On apprend comme disaient les anciens, « d’oreille », « de routine ».

On emploie d’ailleurs encore ce terme de musiciens routiniers. Les répertoires enseignés, le jeu, le style s’appuient fortement sur les enregistrements qui ont été faits auprès de ces anciens musiciens, mais pas seulement car les formateurs enseignent des morceaux plus récents mais dont on perçoit fortement la filiation.

Nous avons créé aussi un chœur occitan, lo Còr occitan ; c’est une façon très ludique d’entrer dans la langue occitane et de développer le goût du chanter ensemble et en polyphonie.

En danse (dite) traditionnelle, nous nous inscrivons dans la même démarche. Nous avons depuis 2019, instauré un atelier de danses débutants qui nous ont apporté beaucoup de dynamisme et nous poursuivons pour des danseurs aguerris qui pratiquent depuis longtemps, un atelier dont les contenus sont plus denses, plus pointus. Nous complétons ces propositions avec 2 stages par an.

 

Au titre de la diffusion, nous créons des bals, des événements dont le Campestral, réitéré chaque année depuis plus de quarante ans avec des partenaires locaux. Le Campestral c'est la fête de la musique et de la danse en Lot et Garonne, et d'autre part nous participons activement au sein d'un collectif associatif à la Quinzena Occitana.

 

Comment procédez-vous ?

 

 Nous nous retrouvons très souvent au sein de notre Conseil d’Administration, et nous construisons notre projet associatif ensemble grâce à des échanges très constructifs, et très agréables. Ce que nous recherchons aussi tout particulièrement, c’est le partage avec d’autres associations ou structures de Lot et Garonne, pour engager ensemble des propositions culturelles, musicales, pour illustrer, colorer, essaimer ce « quelque chose en nous d’occitanie »…

 

Echanges recueillis auprès de Dany Madier-Dauba, présidente de Culturas d’Òc.

Archives/Vidéos / Musique

Actualité

Galerie